Marie Lussignol, comédienne

Posted on Posted in Portraits

Marie Lussignol est une comédienne qui monte, que vous pouvez admirer au théâtre, au cinéma et à la télévision. Vous l’avez peut-être déjà aperçue dans la série anglaise Arthur, tournée au château de Pierrefonds. Elle s’est prêtée au jeu des questions et réponses pour Responsable-communication.net, et je l’en remercie vivement.

Question 1 : Bonjour Marie. Je te connais depuis plusieurs années, et suis heureux de voir ta carrière évoluer sous les meilleurs auspices. Comment en es-tu arrivée à jouer la comédie ?

Je n’ai pas commencé tout de suite par le théâtre…et d’art en art j’y suis arrivée et c’était comme une évidence ! J’ai fait d’abord 10 ans de danse classique et 10 ans de piano et de chorale en province, puis en arrivant à Paris pour mes études supérieures j’ai découvert le théâtre en jouant dans une troupe d’étudiants et j’en suis tombée amoureuse : le plaisir de jouer de grands auteurs tel que Marivaux ou Ionesco, le bonheur de la langue et le mystère d’incarner des personnages qui souvent nous dépassent et nous font voyager dans l’histoire, ou bien hors du temps, et souvent à l’intérieur de nous même…

Question 2 : Tu possèdes ton propre site Internet, marielussignol.com, et tu es présente sur Comediennes.org. Communiques-tu ailleurs sur la Toile ?

Je fais maintenant partie de l’agence artistique Angel art : www.aa-angelart.fr/index.php/nos-artistes/comediennes/23-comediennes/150-marie-lussignol.

Egalement présente sur le site de la démo du comédien. Je suis aussi sur allociné, mais ça je n’y suis pour rien…parfois les choses nous dépasse sur le web et il faut tout de même rester vigilant.

Question 3 : Le web t’a-t-il déjà permis de décrocher un rôle ? Si oui, peux-tu nous raconter une anecdote à ce sujet ?

Le web m’a effectivement beaucoup aidée, surtout les réseaux sociaux. Si je pars du principe que rien ne vaut une discussion en directe pour se faire une réelle idée, internet est un point de départ qu’il ne faut pas négliger.

Cela a fonctionné pour deux courts métrages dans lesquels j’ai tourné, un troisième qui est en préparation, ainsi que pour une pièce de théâtre.

D’où l’intérêt de soigner vraiment sa plateforme internet, ça marche apparement…

Question 4 : Pour finir cette interview, pourrais-tu nous parler de tes projets en cours ou à venir, que nos lecteurs sachent où te découvrir (ou te retrouver) ?

Je joue du 17 janvier au 17 février 2013, du jeudi au dimanche dans « la boutique de l’orfèvre », à la crypte Saint Sulpice à Paris. Un très beau texte sur l’amour de Karol Wojtyla, que nous avons joué à Avignon cet été, et je joue tous les lundis de février à la comédie Saint Michel, dans un autre registre, la pièce « Soleil de guerre ».

Je te remercie de m’avoir accordé ces quelques minutes dans un emploi du temps qui doit être chargé. Je ne peux que te souhaiter le meilleur, et te dis à bientôt au cinéma ou sur les planches !

Merci à toi, d’être venu à moi, et de t’intéresser à mon travail. A très bientôt.

Laisser un commentaire