Les jeunes plébiscitent toujours le courrier papier

Posted on Posted in Marketing direct, Toutes les actualités

Voici une information qui devraient intéresser les professionnels du marketing direct : selon une étude CSA, les jeunes demeurent attachés au bon vieux courrier papier. 

Ainsi, 82 % des jeunes entre 18 et 29 ans ouvrent chaque jour leur boîte aux lettres, quand ils ne sont que 68% à se rendre sur leur messagerie personnelle. De plus, le passage du facteur n’est pas synonyme de factures et de mauvaises nouvelles : en effet, 65% de ces mêmes jeunes reconnaissent prendre du plaisir à ouvrir et à lire leur courrier.

Il apparaît aussi que les jeunes (comme d’ailleurs le reste de la population) souhaitent avoir l’impression de bénéficier d’une relation privilégiée avec l’expéditeur du courrier. Ainsi, plus de trois personnes sur quatre lorsque le courrier reçu se rapporte à un évènement particulier de leur vie, comme un anniversaire, un mariage où la naissance d’un enfant. La relation personnalisée sur papier valorise le destinataire, qui se sent privilégié car constatant que la marque consent à un effort financier pour lui adresser une lettre.  La facilité d’envoi de mails de masse a en effet inondé les messageries électroniques de courriers soi-disant personnalisés : lorsqu’on reçoit un énième mail publicitaire, on pense spam, ce qui n’est pas le cas lorsqu’on découvre une enveloppe à son nom dans sa boîte aux lettres.

Le courrier est aussi perçu comme un support de communication sécurisé, efficace pour transmettre en toute confidentialité des données jugées sensibles et/ou personnelles. Il constitue aussi une preuve que l’on peut conserver en cas de litige. Pour les moins de 30 ans, les relations avec les banques, les fournisseurs d’accès internet, les fournisseurs d’énergie considèrent le courrier comme le meilleur vecteur d’échanges. En cas de dématérialisation des factures et des communications entre clients et entreprise, 29% d’entre eux pourraient décider de changer de prestataire.

Cette enquête a été réalisée en juin 2011 auprès d’un panel représentatif de 803 personnes de tous âges, dont 200 jeunes. L’enquête CSA a aussi porté sur 400 entreprises.

Laisser un commentaire