Le Transatlantys : Paris / New York sous la mer ?

Posted on Posted in Marketing viral & buzz, Toutes les actualités

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une campagne de marketing viral vieille de plusieurs années. Elle avait fait du bruit à l’époque et m’avait marqué : le percement du Transatlantys.

Transatlantys : un tunnel sous l’Atlantique ?

Rappelez-vous… Du 23 mai au 2 juin 2005 avait eu lieu un véritable matraquage publicitaire autour d’un projet de tunnel ferroviaire reliant Paris à New York. L’évènement se retrouvait en quatre par trois dans nos rues, en affiches dans le métro, en pages publicitaires dans les magazines, et en publicité sur Internet. Un site bien léché présentait même le déroulement des opérations et les contraintes techniques imposées. Le second degré, toujours présent, distillait une dose d’humour si subtile que les plus crédules n’y voyaient que du feu.

Les informations faisaient la part belle à la convivialité et à l’émotion : le tunnel, en verre, devait permettre aux passagers d’admirer la faune et la flore sous-marines.

La révélation du Transatlantys

Si la majorité du grand public soupçonnait qu’il y ait anguille sous roche, le secret a su être plutôt bien gardé. Le 3 juin, la vérité est dévoilée ! La chimère du Transatlantys est l’oeuvre de Voyages SCNF. L’agence de voyages, qui était associée essentiellement au train, voulait avec une campagne percutante rappeler qu’elle proposait aussi une vaste gamme de destinations et de moyens de transport, et pouvait offrir à ses clients bien plus qu’un simple Paris-Marseille en TGV : le monde entier les attendait.

La démystification s’est accompagnée de deux messages publicitaires qui impactent :

« Partout où vous pouvez déjà aller en train, Voyages-sncf.com vous propose bien plus que le train. »

« Parce qu’on ne peut pas aller partout en train, Voyages-sncf.com vous propose aussi de l’avion, des séjours. »

Une campagne réussie ?

L’objectif de la campagne du Transatlantys a été atteint : faire prendre conscience aux internautes que les services de Voyages SNCF ne se cantonnaient pas à la réservation de billets de train.

Le site  Transatlantys.com (le nom de domaine a aujourd’hui été racheté par des Chinois) a comptabilisé en tout 1 053 000 visites et 21 500 citations sur le moteur de recherches Google.

Pour l’anecdote, un internaute belge a même voulu vendre sur Ebay des places pour le premier voyage du Transatlantys !

L’agence publicitaire à l’origine du projet est  l’agence DDB Paris.

Laisser un commentaire