Le smartphone réduit la fracture numérique

Posted on Posted in Internet mobile

Le terme de fracture numérique est utilisé pour définir les inégalités d’accès à internet et à son contenu : qu’il s’agisse de l’absence totale de connexion ou de l’accès via un débit trop faible. Si les nombreuses tentatives de réduction de la fracture numérique, lancées à grands frais par les institutions nationales ou internationales – et plusieurs organisations non gouvernementales – ont apporté certains résultats, il semblerait bien que l’explosion de l’internet mobile apporte enfin à tous une connexion fluide et permanente au contenu digital.

Les fractures numériques

Le terme de fracture numérique doit tout d’abord être divisé en plusieurs acceptions. En effet, il n’y a pas une mais deux fractures numériques :

  • La fracture numérique géographique, que ce soit au niveau national ou international, est une notion élaborée par Jacques Attali. Elle souligne les disparités d’infrastructures qui existent au niveau spatial : certaines villes disposent de l’ADSL ou de la Fibre, quand d’autres ne possèdent qu’une connexion par modem 56K. Cette fracture s’applique autant au niveau national, avec souvent l’opposition ville/campagne, qu’à une échelle internationale.
  •  La fracture numérique générationnelle a été explicitée pour la première fois par Chris Andersen, le célèbre théoricien de l’effet longue traîne. Elle porte sur les disparités d’accès au monde digital en fonction de l’âge. Cette fracture se réduit naturellement, année après année, par le renouvellement générationnel.

Nous pourrions y ajouter une fracture numérique sociale : les disparités de revenus sont aussi un frein à l’accès à Internet. Entre l’acquisition d’un terminal pouvant se connecter à internet et la souscription d’un abonnement, posséder son propre accès illimité à la Toile représente un budget non négligeable, trop lourd pour certains foyers.

Le smartphone au service d’un internet partout

La première révolution apportée par l’internet mobile repose sur sa capacité à lutter efficacement contre la fracture numérique géographique. Là où le câble et la fibre optique demandent des investissements considérables, car il faut creuser des tranchées, enterrer un câble coûteux, relier ce câble aux habitations, refaire la chaussée détruite lors des travaux d’enfouissement, l’internet mobile requiert simplement l’installation d’antennes relais. Une ville peut facilement être couverte par un réseau 3G ou 4G, avec un débit qui n’a rien à envier à celui d’une connexion ADSL : personnellement, ma connexion 3G est souvent plus rapide que ma connexion Free ADSL.

Cette démonstration s’appuie sur des statistiques éloquentes. Vous pouvez lire à ce propos cet excellent article paru sur le site RFI ou n’en retenir qu’un chiffre : au Kenya, le nombre d’internautes a bondi de 80% en 2012. Et sur ces nouveaux internautes, 99% sont des mobinautes.

Le smartphone au service d’un internet pour tous

Si l’internet mobile est une arme de développement massif pour les Pays du Sud, il représente aussi un nouveau vecteur d’accès au web, plus économique que l’internet traditionnel. Ainsi, un smartphone équipé d’un accès internet et du système d’exploitation Android ne coûte qu’une trentaine de dollars, pour les modèles d’entrée de gamme, et il est possible d’acquérir une tablette tactile pour moins de 100 dollars.

Ce phénomène de démocratisation de l’accès internet par le mobile ne se cantonnera pas au Sud. L’International Data Corporation, ainsi, affirme qu’en 2015, les USA compteront plus de mobinautes « exclusifs » que d’internautes « traditionnels »

La question n’est plus « pourquoi » mais « comment« 

Aujourd’hui, la question que toute entreprise souhaitant développer une stratégie de présence digitale n’est plus « pourquoi être présent sur mobile ? » mais « comment assurer une présence mobile performante et pérenne ? ». Entre la création d’un site dédié au mobile, le choix d’un site avec un responsive design et/ou le développement d’une application mobile native, les moyens d’action sont variés et répondent chacun à des problématiques concrètes.

Contactez-moi : nous définirons ensemble les stratégies de présence mobile les plus adaptées à votre situation. 

Site : www.benjaminthiers.net

Téléphone : (+33)6 88 32 22 59

Laisser un commentaire