Facebook facilite le don d’organes

Posted on Posted in Community management, Toutes les actualités

Quel spécialiste du community management, un brin philanthropique, aurait pu penser à utiliser Facebook comme une plateforme de dons d’organes ? L’idée peut surprendre, mais elle est autant astucieuse que généreuse.

 S’afficher comme donneur d’organes

Depuis peu, Facebook permet à ses utilisateurs d’outre-Manche et d’outre-Atlantique de s’afficher comme « donneur d’organes » sur leur profil Facebook, et ainsi de communiquer au plus grand nombre leur position sur un sujet toujours délicat à aborder de visu : en cas de décès prématuré, les proches sauront tous quelle était la volonté du défunt et en auront une preuve tangible. Le site Facebook propose aussi des services de mise en relation entre donneurs et receveurs (aux Etats-Unis, le don n’est pas anonyme contrairement à la France), ainsi que des liens vers les sites officiels, permettant de s’inscrire aux grands programmes de dons d’organes.

Ce nouveau service est soutenu au plus haut niveau, puisque Mark Zuckerberg lui-même a affiché sa volonté de donner ses organes sur son profil Facebook.

Un Story Telling bien orchestré ?

Cette fonctionnalité n’est pas un simple gadget, loin de là. Ainsi, 114 000 personnes en moyenne, aux Etats-Unis, attendent un organe, coeur, rein, foie, qui leur permettra de retrouver une vie normale ou leur sauvera simplement la vie.

Mais ce nouveau service est aussi un formidable vecteur de communication pour le géant américain, qui semble être utilisé pour redonner le blason d’un site terni par ses atteintes répétées à la confidentialité des données. Ainsi, Mark Zukerberg a révélé lors d’un entretien télévisé que l’idée lui était venue en discutant avec sa petite amie, qui suit des études pour devenir psychiatre. Celle-ci, régulièrement, lui racontait combien il était rageant de voir des gens mourir tous les jours, faute du bon organe, quand des milliers de donneurs potentiels décédaient chaque jour sans s’être déclarés favorable au don. Le président de l’un des plus puissants groupes de l’Internet apparaît ainsi plus accessible, et semble mené, le soir, la vie de monsieur et madame Toutlemonde. Mais je serais médisant en n’y voyant là qu’une manipulation médiatique : encore bravo pour l’initiative, en attendant de la voir arriver chez nous !

Laisser un commentaire