Data miners : les nouveaux professionnels du e-commerce

Posted on Posted in Toutes les actualités

Une nouvelle discipline connaît aujourd’hui, auprès des grands noms du e-commerce, un engouement impressionnant : connaissez-vous les data miners ?

Connaître ses client en fouillant dans les données

Les commerces en ligne ont un désavantage par rapport aux boutiques de proximité : en l’absence de contact physique, la vente est plus difficile à aboutir. Comment proposer directement à un client le bon produit complémentaire, alors qu’on ne peut le questionner directement ? Il est seul devant son ordinateur, et peut en changeant de page renoncer jusqu’à la validation de sa commande à son achat.

Le data miner, que nous pourrions traduire peu ou prou par « fouilleur de données », analyse un ensemble de paramètres pour adapter le contenu au profil de l’utilisateur. Certains sont évidents, comme le prénom qui peut donner des indices sur l’âge ou la sphère sociale dans laquelle gravite l’individu (en partant du postulat que la mobilité sociale est réduite). Le mouvement de la souris, même, donne des indices : un jeune habitué à surfer ne générera pas les mêmes chemins avec sa souris qu’un retraité, par exemple. Avec des analyses reposant sur des bases de données comprenant jusqu’à six ou sept millions de profils et des milliards de paramètres, on entre dans le domaine de la macro-statistique, loin de toute subjectivité. De grandes tendances se dessinent et se confirment.

L’objectif de cette analyse est simple : offrir à chaque client les bonnes suggestions, pour augmenter autant le taux de concrétisation que le panier moyen. La croissance du chiffre d’affaires d’une boutique faisant appel à un data miner est visible, toutes choses égales par ailleurs.

Des data miners aux salaires mirobolants

Le profil du data miner est toujours le même : ingénieur, et matheux. Les données compilées ont beau être de nature socio-économiques, leur traitement exige une haute technicité et une maîtrise parfaite des outils statistiques. Les salaires moyens, en effet, peuvent atteindre les 100 000 euros bruts par an, soit une rémunération mensuelle de 8000 euros.

L’usage des data miners dans le e-commerce étant récent, tout l’enjeu des années à venir sera de séduire les ingénieurs avant même qu’ils n’obtiennent leur diplôme. Beaucoup, en effet, préfèrent s’orienter vers les métiers de la finance, qui offrent de hauts salaires pour un enjeu intellectuel qui leur semble, au premier regard, plus noble.

Laisser un commentaire