Définitions e-marketing : B

B to B : le Business to Business se développe aussi fortement dans l’économie numérique. Par exemple, un logiciel en ligne de gestion de la relation client (CRM) repose sur un modèle B to B.

Black hat : dans le jargon des référenceurs, le black hat désigne l’ensemble des méthodes qui permettent de faire monter artificiellement un site sur Google. Ce terme rassemble des techniques hétéroclites, qui peuvent aller de l’utilisation de textes générés automatiquement (on parle de spinning) à des actions de cloaking, visant à tromper Google et à proposer à ses robots un contenu différent de celui vu par les internautes.

Brainstorming : la « tempête cérébrale », si vous me permettez cette traduction littérale, est une réunion où les créatifs mettent leurs idées en commun, pêle-mêle, pour essayer de trouver ensemble l’idée géniale qui transformera leur prochaine stratégie de communication ou leur nouveau modèle économique en un succès international et fulgurant (enfin, du moins l’espèrent-ils…)

Bus e-mailing : cet outil du marketing direct consiste à regrouper, dans un même courrier électronique, des offres de différentes origines. Souvent, des newsletters sont monétisées à travers une approche de bus e-mailing : elles regroupent en leur sein des offres commerciales de plusieurs annonceurs pouvant intéresser les destinataires.

Buzz Marketing : le buzz peut être traduit par bruissement, en français. Le buzz marketing utilise le bouche-à-oreille pour gagner en communication, ce dernier étant démultiplié par les nouveaux outils d’échanges : smartphones, réseaux sociaux…

Laisser un commentaire